Un psychiatre lance un médicament pour guérir les chagrins d’amour

. 2 minute lire

Une aubaine pour tous les cœurs brisés. Grâce au psychiatre et chercheur canadien, Alain Brunet, nous pourrons bientôt profiter d’un remède imparable contre les chagrins d’amour. Il s’agit du Propranolol, un médicament destiné à atténuer l’intensité du choc émotionnel. On vous en dit plus.

« Aujourd’hui, je vais bien, d’une manière inespérée par rapport à ce que j’ai vécu », témoigne Anne (55 ans), interviewée par Le Parisien alors qu’elle surmonte son divorce. Un chagrin d’amour qui l’a dévastée autant physiquement que moralement. Pourtant, à ce jour, cette Française domiciliée au Québec semble « guérie ». L’antidote ? Un petit comprimé connu sous le nom de Propranolol, et surnommé « pilule de l’oubli ». En effet, ce médicament est efficace pour atténuer l’intensité négative due à un choc émotionnel. Bonne nouvelle ! Le psychiatre et chercheur canadien à l’origine de ce traitement est en train de former des médecins français afin qu’ils puissent, eux aussi, administrer cette thérapie à leurs patients.

Un essai clinique mené sur les victimes des attentats

L’objectif initial de la thérapie ? Soigner le stress post-traumatique. Et pour cause, un premier essai clinique avait été administré auprès de 360 personnes touchées de près ou de loin par les attentats du 13 novembre 2015 survenus à Paris. Mené par l’Assistance publique-hôpitaux de Paris, cet antidote a permis d’atténuer les souvenirs traumatiques. Il ne s’agit non pas de détruire ce souvenir, mais de réguler les effets négatifs qu’il génère. Assisté par un psychiatre ou un psychologue, le patient ingère un comprimé et est invité à écrire son souvenir traumatique. Une heure plus tard, il lit son récit. Le Propranolol, ce bêtabloquant fait alors son effet au moment où le souvenir passe de la mémoire de court à long terme en réduisant son intensité. Le traumatisme n’est pas oublié ! Il reste un souvenir, certes mauvais, mais supportable. « Il est important de ne pas assimiler la prise du médicament à un antidépresseur. C'est la juxtaposition du travail avec le psychologue et du médicament qui importe. Il faut déclencher le souvenir via l'intervention du professionnel pour enclencher l'effet du Propanolol », clarifie le Dr Brunet.

« Le chagrin d’amour peut engendrer un trouble de l’adaptation, au même titre que le stress post-traumatique »

Après avoir constaté des résultats prometteurs auprès des victimes des attentats, le psychiatre a décidé d’élargir sa thérapie à la rupture amoureuse. « Le chagrin d’amour, cela a l’air léger. Et pour cause, il ne présente pas de menace vitale. Mais si certaines personnes réagissent bien, pour d’autres, le sol se dérobe sous leurs pieds, décrit le professeur Brunet. Il peut alors engendrer un trouble de l’adaptation, au même titre que le stress post-traumatique. Ce sont des pensées répétitives, une envie dévorante de pleurer, des nausées, de la détresse. C’est à ces patients que la thérapie s’adresse ». Et si le traitement a porté ses fruits auprès d’une québecquoise, il pourra bientôt en faire autant avec les cœurs brisés de l’Hexagone. A ce jour, le psychiatre précurseur du traitement forme ces confrères Français.

"Je suis détruit par un chagrin d'amour"

HelloConsult, première plateforme de téléconsultation en France, vous permet de trouver rapidement un psychologue ou un psychiatre capable de vous écouter et de vous suivre. La consultation se fait en ligne, quand vous le voulez, de façon simple et sécurisée.

Trouvez un(e) psy Consultez un autre professionnel