SOS, mon ado est anorexique !

. 5 minute lire

L’anorexie touche essentiellement les jeunes filles adolescentes avec deux pics de survenue : 12-16 ans et 19-25 ans. Si certains parents tirent la sonnette d’alarme au moindre régime, d’autres en revanche admettent difficilement le mal-être de leur enfant. Pour en finir avec les idées reçues sur l’anorexie, le Dr Rougier répond à toutes nos questions.

Dr Yann Rougier est médecin spécialiste de Neurosciences appliquées, de Nutrition-santé et de Psycho-neuro-immunologie.

Pourquoi un adolescent devient-il anorexique ?

Dr Rougier : L’anorexie à l’adolescence peut-être symptôme d’un mal-être. L’état serait lié à un choc émotionnel : stress, angoisse au lycée, pression ou perversité de la part des parents, ou encore les abus sexuels. L’anorexie peut aussi survenir par compensation idéalisée. A l’adolescence, on ne sait pas qui on est. On essaye de se caler par rapport au monde et on regarde sur internet ce qui fait l’admiration de tous : des jeunes très belles et souples. On voudra alors se rapprocher de ce modèle et la première chose à laquelle nous aurons accès est la minceur. Avant tout, il est important de comprendre que dans presque toutes les anorexies, l’alimentation est secondaire. Ce n’est pas la nourriture qui est en question, c’est ce qui dans notre cerveau la gère.

Pourquoi est-ce difficile à soigner ?

Dr Rougier : Un ado anorexique se dira  « si je n’arrive pas à faire ça, je n’ai pas de volonté, si je n’ai pas de volonté, on ne m’admirera plus ». Et là, la personne se dit « la seule solution pour que je ne reprenne pas de poids, c’est finalement que je me dédouane de la nourriture ». Elle va alors se tenir à distance des aliments. Dans ce cas de figure, c’est très dur d’aider la personne, car elle veut avant tout exercer un pouvoir. Si elle y parvient avec la nourriture, elle se sent toute puissante. La personne s’enferme dans cette toute puissance et le côté nutritionnel disparaît complètement. Il est donc difficile de soigner une anorexie mentale. Si l’adolescent a subi un abus sexuel par exemple, il aura l’impression d’avoir perdu le contrôle de sa sexualité et de toute sa vie. Au lieu de déprimer, il va faire comme si rien ne s’était passé. Mais intérieurement, le mécanisme de l’anorexie se mettra en place.

Comment déceler une anorexie chez un ado, en tant que parent ?

Dr Rougier : Vous percevrez un amincissement et un état d’exaltation qui se voit rapidement. Votre ado se sentira plus fort, comme s’il avait gagné quelque chose. Les premiers symptômes sont très faciles à observer. Ils vont se manifester par une sorte de distanciation joyeuse. Souvent, les anorexiques véhiculent de la joie, qui correspond à une jubilation intérieure d’avoir trouvé cet instrument de pouvoir. Au départ, ils font semblant de manger, pour ne pas être ennuyés. Puis quand la toute-puissance nutrionnelle s’installe, ils peuvent en devenir fiers. D’autres en revanche trouvent des alibis. Ils affirment manger dehors, ou avoir déjà dîné. Concrètement, les anorexiques vont « super bien », semble-t-il.

L’anorexie, va-t-elle influer sur les résultats scolaires ?

Dr Rougier : Soyez vigilant, car il est fort possible que ses résultats scolaires soient excellents. Ne vous laissez pas berner. Généralement, les ados anorexiques ont de bonnes notes. Ce sont des enfants extrêmement intelligents. Il faut une force d’intelligence intérieure pour structurer tout ce scénario, toute cette prise de pouvoir. Par rapport à ses fréquentations, vous pourrez déceler certains conflits. Votre enfant risque de tourner le dos à ses amis si ces derniers  ne valident pas son choix de vie.

Et qu’en est-il des adolescents qui se font vomir après avoir mangé ?

Dr Rougier : Il peut y avoir, en effet, une phase où l’ado se trouve dans un espace intermédiaire. Il se dit « j’ai tout compris, ce sont les autres qui ne comprennent rien ». Pour ne pas avoir à se justifier, il  mangera très bien à table. Ensuite, il attendra 10 petites minutes, prétextera une envie pressante et mettra les doigts au fond de la gorge. Enfin,  il se rincera la bouche, les dents, et reviendra sans éveiller les soupçons.

Les parents, sont-ils responsables d’un tel état ?

Dr Rougier : A partir du moment où vous êtes des parents aimants, (quelqu’un qui aime ses enfants de son mieux, même mal !) vous n’avez aucune responsabilité à nourrir. Il y a des solutions à trouver, mais la responsabilité de l’anorexie n’est jamais à projeter sur les parents. Néanmoins, dans le cas, où le parent est ce que l’on appelle un « parent toxique » (un parent qui boit ou qui se drogue), il participe au mal-être de son ado. Le parent doit alors se remettre en question.

La mort, est-elle vraiment la seule issue ?

Dr Rougier : Aujourd’hui on va pouvoir recharger le cerveau de l’adolescent avec de la sérotonine ou de la dopamine. On va aller à la source, qui n’est pas nutritionnelle, mais neuro émotionnelle. Des jeunes en meurent, certes, mais lorsqu’il y a une importante névrose et si le suivi est trop tardif, voire inexistant. Aujourd’hui, des médicaments et des protocoles remarquables existent.

Comment soigner une anorexie ?

Dr Rougier : La neuroscience est très utile : certaines respirations permettent de se rapprocher de son inconscient. Et à ce moment-là, peuvent remonter les blessures fondamentales et on pourra les analyser. C’est la voie royale pour guérir une anorexie.

En tant que parent, comment peut-on l’aider ?

Dr Rougier : La bienveillance et l’amour sont les deux plus grands médicaments de l’anorexie. Et surtout soyez patient. Comprenez que parler de nourriture, n’est pas parler du problème. L’anorexique vous écoutera à peine.

Qui consulter ?

Dr Rougier : Les psychologues et psychiatres pourront soigner votre enfant. Car il faut, au départ, un léger traitement médicamenteux pour diminuer les angoisses et la rigidité intérieure.

Mon ado est guéri, y a-t-il un risque qu’il replonge ?

Dr Rougier : Les 9 mois qui suivent une guérison, doivent s’accompagner d’un contact bienveillant. Une personne que votre enfant aura appréciée durant son traitement par exemple. Parce qu’à la moindre alerte, il se confiera.

Est-ce qu’un jour l’enfant retrouvera le goût de manger ?

Dr Rougier : Absolument. Quand la source a été identifiée, il retrouvera peu à peu de goût de manger. Je pratique l’écriture lorsque je viens en aide aux ados anorexiques. Je vais leur demander d’écrire, car l’écriture a quelque chose de plus profond que la parole. Et lorsque l’ado recommence à manger, le plaisir est intact. On guérit à 100 % d’une anorexie mentale. C’est comme si vous demandiez si quelqu’un qui se fait une fracture à la jambe pourra recourir. Si c’est guéri, c’est réparé.

Vous soupçonnez un trouble alimentaire chez votre enfant ?

HelloConsult, première plateforme de téléconsultation en France, vous permet de trouver rapidement un professionnel capable de suivre votre enfant et de vous donner des réponses. La consultation se fait en ligne, quand vous le voulez, de façon simple et sécurisée.

Trouvez un(e) psy Consultez un autre professionnel

A lire aussi : Comment reconnaître la dénutrition ?