Retour de la gastro-entérite : prévention et traitements

. 3 minute lire

Nausées, vomissements, crampes abdominales… Avec l’arrivée du froid en ce début d’automne, la gastro-entérite signe son retour. Le seuil épidémique est d’ailleurs déjà atteint dans certaines régions comme en Bretagne ou dans le Grand Est. Pourtant, certaines règles d'hygiène suffisent généralement à limiter les risques de contamination. On vous dit comment se prémunir contre cette maladie et comment la traiter.

La gastro-entérite correspond à une inflammation du système digestif qui peut être causée par un virus, une bactérie ou un parasite dans de très rares situations. Le tableau viral est de loin le plus fréquent. Il représenterait plus de deux cas sur trois. Maladie le plus souvent bénigne, une amélioration spontanée survient généralement en quelques jours. Chaque année, la gastro entérite fait son entrée lorsque les températures dégringolent ! En ce début d’automne, le seuil épidémique est déjà atteint dans trois régions françaises : le Grand Est (166 cas pour 100 000 habitants), la Bretagne (135 cas pour 100 000 habitants) et l’Aquitaine (123 cas pour 100 000 habitants) selon les chiffres communiqués par Santé Publique France ce mercredi. Pour y échapper, suivez nos conseils.

Lavez-vous les mains régulièrement !

Voie respiratoire et contact manuel sont les deux principaux modes de transmission des virus responsables des grandes maladies hivernales dont la gastro-entérite fait partie. C’est pourquoi les campagnes de prévention de l’Agence nationale de santé publique (ANSP) insistent régulièrement sur l’importance de se laver les mains au savon de façon méticuleuse plusieurs fois par jour. Et notamment après avoir éternué, toussé ou vous être mouché, avant et après chaque repas, avant ou après chaque sortie et retour au domicile et enfin, après être allé aux toilettes. La question de l’utilité des gels hydroalcooliques demeure. Ils permettraient d’éliminer certains germes, mais leur efficacité reste tout de même relative.

D’autres moyens de prévention

Certaines règles de bon sens permettent aussi de se protéger efficacement des virus. Aérer régulièrement votre domicile pour y renouveler l’air et adopter une alimentation équilibrée ainsi qu’un rythme de sommeil régulier (les virus ont un petit faible pour les hôtes fragiles et fatigués) vous permettra de renforcer vos défenses naturellement. Mettez le nez dehors dès qu’il fait beau, le soleil assure un apport en vitamine D qui joue un rôle clé dans l’immunité. Enfin, si vous êtes malade, prenez soin de ne pas contaminer les autres.

« Les antibiotiques, c’est pas automatique »

Impossible de ne pas l’avoir déjà entendue. Cette rengaine, ressassée chaque hiver depuis 2002, est celle des campagnes d’information des pouvoirs publics et de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie destinées à informer la population sur l’utilité des antibiotiques. On peut ici en faire une application stricte, car dans le cas d’une gastro-entérite virale, une antibiothérapie serait tout à fait inutile. Ces médicaments pourraient être éventuellement prescrits par votre médecin s’il redoute une infection bactérienne sévère caractérisée par la présence de sang dans vos selles ou de diarrhées persistantes malgré les premiers soins.

Alors quels traitements contre la gastro-entérite ?

Commencez par une diète en évitant les aliments trop riches en fibres et les aliments trop gras, responsables d’une sur-stimulation du transit. Vomissements et diarrhées entraînent une perte d’eau et de sels minéraux importante. Il est donc impératif de la compenser en buvant beaucoup pour éviter la déshydratation. Eau sucrée, bouillon de légumes et tisanes sont à consommer sans modération. En revanche, évitez les jus de fruits et les sodas. Par ailleurs, même si la diarrhée est un moyen naturel pour votre organisme de se débarrasser des virus ou bactéries responsables de la maladie, certains médicaments peuvent vous soulager. Pansements pour tapisser la muqueuse digestive, antisécretoires pour diminuer les sécrétions intestinales et ultra-levure pour reconstituer votre flore en font partie.