Mon partenaire est accro au sexe: comment réagir ?

. 3 minute lire

Face à la sexualité insatiable de votre homme, le doute s’installe et les questions se multiplient. Et s’il était sex-addict ? Si oui, dois-je rester ? Mais comment l’aider et me préserver des dommages collatéraux ? Quelques éléments de réponse sur cette addiction particulièrement douloureuse pour le couple.

Cybersexe, multi-partenariat, relations tarifées, consommation excessive de pornographie… L’addiction sexuelle se caractérise par un abus, une dépendance compulsive à l'acte sexuel qui devient le centre de l'existence avec une impossibilité à cesser ce comportement. Il existe très peu de chiffres précis aujourd’hui en raison d’une pratique honteuse et mal vécue qui est généralement cachée. Aucune enquête épidémiologique n’a donc encore été menée dans l’Hexagone mais on estime que 5 % des Français souffrent d’une dépendance au sexe.

Hypersexualité ou sexualité pathologique ?

Une hypersexualité à elle seule ne suffit pas à constituer une addiction. Idem pour les critères moraux de chacun : telle ou telle sexualité peut ne pas être en adéquation avec les normes sociales et culturelles de certains sans pour autant refléter une pathologie. En revanche, il est fondamental que le plaisir sexuel soit exempt de conséquences négatives aussi bien pour la personne elle-même que pour son environnement. Souffrance et perte de contrôle sont deux critères spécifiques permettant de poser le caractère pathologique de la pratique sexuelle. Un dépendant sort du cadre « normal » de sa sexualité, mais n’en tire aucune satisfaction, au contraire. Il est victime de pulsions qu’il ne maîtrise pas.

Commencez par vous informer

D’où vient cette addiction ? Que traduit-elle ? S’informer est sans doute la première chose à faire si vous pensez que votre conjoint est un sex-addict. Pour le Docteur François-Xavier Poudat (psychiatre et sexologue) et Marthylle Lagadec (psychologue clinicienne et sexologue), tous les deux auteurs de Sexe sans contrôle : Surmonter l’addiction, « avant d’aborder la problématique avec son conjoint, « il est utile de s’informer sur l’addiction sexuelle et ses risques. En comprenant la façon de penser et d’agir de la personne ayant cette conduite, l’entourage sera mieux préparé pour dialoguer et apporter une aide adaptée. Il existe des groupes de parole à l’attention de l’entourage des sex-addicts. Leur fréquentation permet de mieux appréhender la situation, de partager et de réfléchir à l’attitude la plus adaptée ».

L’addiction sexuelle n’est pas vraiment une forme d’infidélité

Même si elle en prend l’apparence. Colère et sidération sont des sentiments naturels lorsque vous découvrez que votre conjoint souffre de cette dépendance. Il est alors normal d’envisager une rupture et de lui en vouloir à l’annonce de cette « double vie ». Mais comprenez bien que le recours au sexe s’apparente ici au shoot indispensable au toxicomane, au même titre qu’un alcoolique a besoin de sa dose d’alcool. Si vous faites le choix de rester à ses côtés et de l’accompagner dans sa prise en charge, dites-vous qu’il s’agit de pulsions et pas réellement d’infidélité. La dimension pathologique est cruciale à assimiler.

Vous n’êtes pas en cause…

Il est essentiel de vous en convaincre. Le comportement addictif de votre conjoint n’a rien à voir avec vous. Jean-Benoît Dumonteix, psychanalyste et addictologue,auteur avec Florence Sandis de l'ouvrage Les sex-addicts. Quand le sexe devient une drogue dure, insiste sur ce point en précisant notamment que « la plupart du temps, le ou la conjoint(e) n’est pas l’objet de ces pulsions, l’autre faisant tout pour le ou la préserver ». L’addiction sexuelle comme toute conduite addictive peut avoir différentes origines. Seul un professionnel de santé est en capacité, avec l’aide du malade, de les identifier puis de les traiter.

… mais il est souhaitable de vous faire aider aussi

Même si vous n’avez pas à entrer dans le processus de guérison, vous faire aider et accompagner est primordial. Confiez-vous auprès d’un professionnel (ou d’un proche, mais le sujet est souvent difficile à aborder) pour mettre des mots sur ce que vous ressentez. Dans cette épreuve, vous, votre conjoint et votre couple êtes mis en situation de profonde souffrance. Alors posez-vous les bonnes questions : Pourquoi restez-vous ? Qu’attendez-vous de cette relation ? Avez-vous, vous aussi une histoire avec la dépendance ?

A lire pour aller plus loin :

Sexe sans contrôle : Surmonter l’addiction, François-Xavier Poudat et Marthylle Lagadec, éd. Odile Jacob

Les sex-addicts. Quand le sexe devient une drogue dure, Jean-Benoît Dumonteix et Florence Sandis, éd. Hors Collection

Plus d’informations sur le site de l’hôpital Marmottan, Centre de soins et d’Accompagnement des Pratiques Addictives et sur le site de la DASA, Les Dépendants Affectifs et Sexuels Anonymes