Mon enfant refuse de manger, comment réagir ?

. 3 minute lire

Caprice au supermarché, guerre pour les devoirs, peur des monstres… Avant de devenir parents vous aviez tout imaginé. Ou presque. Contre toute attente, c’est la nourriture qui pose problème à votre petit bout : votre enfant refuse de manger ! Avant de paniquer, restez zen et suivez nos conseils.

Une fois encore votre enfant fait grise mine face à la jolie assiette préparée par vos soins. C’était aussi le cas hier. Et avant-hier. En fait, vous ne savez même plus quelle était la dernière fois que votre loulou a mangé sans broncher. La panique vous gagne. Pourquoi refuse-t-il de manger ? Se laisse-t-il mourir de faim ? Est-il malade ? Selon le Dr Arnaud Pfersdorff, pédiatre et auteur de 1 problème, 7 solutions : mon enfant ne mange pas (éd. Hachette) il n’en est rien de tout cela. Découvrez ses conseils.

Ne forcez pas votre enfant à manger                      

Selon le spécialiste, forcer votre enfant à manger est la dernière chose à faire. Il rejette la nourriture ? Il se met en colère ? Le repas finit en crise de larmes ? N’insistez pas plus longuement. Votre enfant se construit et prend conscience qu’il peut dire « non » lorsqu’il n’a pas envie de quelque chose. Quoi qu’il arrive, sachez qu’un enfant ne meurt jamais de faim ! S’il refuse de manger (et qu’il ne vous réclame pas de bonbons par la suite), c’est qu’il n’en éprouve pas le besoin. Selon le Dr Pfersdorff, en le forçant à s’alimenter, vous risqueriez d’accentuer le blocage. Dans les cas extrêmes, il pourrait même développer l’anorexie une fois qu’il sera plus grand. Alors laissez votre enfant vivre, même s’il ne mange pas comme vous l’espériez. En tant qu’adulte, nous n’aimerions pas non plus être contraints de manger si nous n’en avons pas envie.

Montrez-lui le bon exemple

Vous vous en rendrez vite compte, votre enfant aura tendance à vous imiter au quotidien. S’il vous voit manger le même repas que lui, il aura peut-être envie de vous suivre. En lui proposant des brocolis, alors que vous-même n’aimez pas ça, vous n’arriverez sûrement pas à vos fins. Cuisinez la même chose pour toute la famille de temps en temps, votre enfant sera peut-être plus docile à table.

Rendez le repas convivial

Dès que possible, proposez à votre tout petit de manger en même temps que les adultes. Il saura apprécier ces instants de partage. Ne l’envoyez pas se coucher une fois son repas terminé, même si vous aimeriez vous retrouver entre adultes. Au contraire, sollicitez-le lorsque vous préparez le dîner certains soirs, en lui demandant ce qu’il aimerait dans son assiette. « Et ce n’est pas grave si vous lui donnez le dessert alors qu’il n’a pas terminé son plat de légumes, explique le pédiatre. Il est encore jeune, vous avez tout le temps pour lui faire comprendre l’importance de l’équilibre alimentaire ».

Laissez le temps au temps

Lorsque vous faites manger votre enfant, évitez de regarder votre montre ou de lui faire comprendre que vous perdez votre temps. Le repas doit rester un moment convivial. S’il ne veut toujours pas terminer son assiette, aucune importance. Laissez-le sortir de table et passer à autre chose. Il a encore toute sa vie pour découvrir et aimer les aliments. Prenez votre temps et expliquez-lui comment on cuisine, et d’où viennent tous les légumes.

Soyez subtil et créatif

Votre loulou boude devant sa purée ? Essayer d’en rire. Il a déjà dû vous arriver de ne pas être tenté par votre assiette lors d’un dîner chez des amis ! Votre enfant vit la même chose. Surtout, ne jetez pas son repas, même si vous êtes énervé. Vous pourrez toujours refaire une tentative le lendemain en y ajoutant un peu de fromage râpé ou persil dessus. Soyez plus subtil que lui. Après tout, c’est vous l’adulte !

A lire pour aller plus loin

Un problème, 7 solutions : mon enfant ne mange pas, Dr Arnaud Pfersdorff, éd. Hachette