Les Français dorment de moins en moins selon une étude

. 2 minute lire

Considéré comme un facteur essentiel d’équilibre psychologique et de récupération physique et mental, le sommeil est un élément clé pour être en bonne santé. Seulement, les Français semblent tourner le dos au marchand de sable en dormant moins de 7 heures par nuit. Santé publique France tire la sonnette d’alarme.

L’enquête du Baromètre de Santé publique France est unanime. Le temps de sommeil des adultes dans la semaine est estimé en moyenne à 6 heures 42 minutes pour 24 heures en 2017. « Soit pour la première fois en dessous des 7 heures minimales quotidiennes habituellement recommandées pour une bonne récupération », estime Santé publique France dans un communiqué. Un déclin qui concerne toutes les civilisations connectées. Du Brésil au Japon, des USA à la Chine, de l’Europe à l’Australie, le constat est le même. Les dettes de sommeil ne cessent d’augmenter. « Face à une accélération des rythmes où chacun se veut présent au monde et connecté à tout moment, le sommeil peut apparaître comme un temps facultatif, et il est en effet bien malmené dans la compétition quotidienne qu’il mène face aux loisirs et au travail », poursuit Santé publique France.

Pourquoi les Français dorment moins ?

Si l’une des causes est l’augmentation du travail de nuit (qui est passé de 3,3 millions en 1990 à 4,3 millions en 2013), ce n’est pas le seul facteur, loin de là. « Le temps de trajet ou de connexion entre domicile et travail est aussi un déterminant fort du déclin du sommeil dans nos mégapoles, de même que pour les habitants des zones rurales de plus en plus éloignés des centres de vie active », précise Santé publique France. Autre responsable : les écrans. Smartphone, tablettes, ordinateurs, TV…L’abondance de l’offre de divertissement que ces outils permettent à toute heure de la soirée, et même la nuit vient perturber le temps dévolu au sommeil. « Ce comportement, que certains qualifie d’addictif, nuit gravement à la continuité et à la durée du sommeil quotidien », poursuit Santé publique France.

Quels sont les risques sur la santé ?

Les conséquences sanitaires du travail de nuit sont avérées et récemment publiée au sein d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).  Il confirme combien les travailleurs de nuit ont davantage de risque de développer des maladies métaboliques, cardiovasculaires, de cancer du sein ou d’avoir un accident. Enfin, d’après les chiffres communiqués par Santé publique France, plus d’un tiers des Français dors moins de 6 heures par nuit (35,9 %). « Or, on sait que par de très nombreuses études épidémiologiques que dormir moins de 6 heures est associé à un risque plus élevé d’obésité, de diabète de type 2, d’hypertension, de pathologies cardiaques et d’accidents, ajoute Santé publique France. Dormir moins de 6 heures réduit aussi la vigilance dans la journée, augmente l’irritabilité et perturbe les relations familiales ainsi que la qualité de vie et de travail ».

Article réalisé par Emmanuelle Jung, journaliste chez HelloConsult (helloconsult.com)

"Je souffre d'insomnies"

HelloConsult, première plateforme de téléconsultation en France, vous permet de trouver rapidement un médecin généraliste capable de vous accompagner et de vous aider à aller mieux. La consultation se fait en ligne, quand vous le voulez, de façon simple et sécurisée.

Trouvez un(e) médecin généraliste Consultez un autre professionnel