Le Dossier Médical Partagé se généralise enfin

. 2 minute lire

Deux mois après la téléconsultation, c’est le Dossier Médical Partagé (DMP) qui fait couler de l’encre. Attendu depuis 10 ans, il se généralise enfin. Comment en bénéficier ? A quoi sert-il ? A qui s’adresse-t-il ? On vous dit tout.

Le Dossier Médical Partagé, ou DMP, se présente comme un carnet de santé numérique qui conserve et sécurise toutes vos informations de santé (traitements, antécédents, résultats d’examens, allergies…). Il est accessible à l’ensemble des professionnels de santé, qui en ont besoin pour vous administrer des soins. Plébiscité par l’ancien ministre de la Santé dès 2004, le DMP aura dû attendre 2016 avant d’être testé dans 9 départements français, pour finalement être officiellement généralisé le 6 novembre 2018 par Agnès Buzyn (notre ministre de la Santé actuelle) et Nicolas Revel, directeur de l’Assurance maladie. L’objectif ? Une meilleure prise en charge des patients, en améliorant la coordination entre les différents médecins consultés. Actuellement, plus d’un million de DMP ont été créés selon la CNAM. Leur ambition est d’arriver à 40 millions d’ici 5 ans.

Comment créer son Dossier Médical Partagé ?

Toutes les personnes affiliées à l’Assurance maladie peuvent désormais créer le DMP en ligne via le site www.dmp.fr, en pharmacie, ou en caisse primaire. Patients bénéficieront de leurs identifiants et mots de passe incessamment sous peu, afin de pouvoir activer le dossier. Seuls les professionnels de santé et vous-même auront la possibilité de consulter vos données santé.

Que contient-il ?

Tel un carnet de santé numérique, le DMP conserve précieusement toutes les données santé vous concernant, utiles au bon déroulement de votre parcours de soins. Concrètement, on y trouve l’historique de vos soins des 24 derniers mois, automatiquement alimenté par votre Assurance maladie, vos antécédents médicaux, vos résultats d’examen, vos comptes-rendus après hospitalisation, les coordonnées de vos proches à prévenir en cas d’urgence ou encore vos directives anticipées liées à votre fin de vie. Ces informations seront donc consultables par les professionnels de santé qui vous prennent en charge.

A quoi sert-il ?

Son principal objectif sera d’améliorer votre prise en charge en permettant une meilleure circulation des informations sur votre état de santé entre les différents professionnels. Il centralise toutes vos données santé au même endroit. En cas d’urgence, votre DMP pourra aussi améliorer votre prise en charge. Lors d’un appel au Samu par exemple, le médecin régulateur pourra accéder immédiatement à vos données. Un outil qui limite les actes inutiles et redondants d’après les autorités de santé, qui font allusion aux pertes d’ordonnances ou de radiologies notamment.