Grippe : le point sur les symptômes et la couverture vaccinale

. 3 minute lire

Alors que la grippe était à l’origine de 13 000 décès l’hiver dernier, le Ministère de la Santé énonce les nouvelles mesures visant à favoriser et faciliter la vaccination. Chaque année, ce virus est responsable d’épidémies hivernales. Il devient donc essentiel d’adopter les bons réflexes à l’arrivée de l’hiver. A commencer par la vaccination.

La grippe est une infection respiratoire aiguë, contagieuse, due aux virus appelés Influenzae. On distingue deux types de virus grippaux : A et B. Si les virus grippaux de type A circulent chez certaines espèces animales, les virus de type B surviennent essentiellement chez l’homme. L’un comme l’autre, ils sont responsables d’épidémies saisonnières et prennent chaque année, une certaine ampleur. En France métropolitaine, l’épidémie signe son retour entre les mois de novembre et mars. Et selon les chiffres recueillis par Santé Publique France, entre 788 000 et 4,6 millions de personnes consultent pour syndrome grippal chaque année lors des épidémies. Le 18 octobre 2018, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a profité du lancement de la nouvelle campagne de vaccination sur la grippe pour annoncer les nouvelles mesures afin d’éviter la prolifération du virus. On fait le point.

Rappel des symptômes de la grippe

Si vous endurez une forte fièvre combinée à une fatigue, des maux de tête et importantes courbatures, vous souffrez peut-être de la grippe saisonnière. Une grippe dite « simple », se soigne en principe en une à deux semaines, sans complication. En revanche, si vous êtes une personne dite « à risque », il convient de consulter au plus vite. Les personnes de plus de 65 ans et les individus fragilisés par certaines pathologies (maladies chroniques, cardiaques, pulmonaires, femmes enceintes, personnes obèses…) peuvent faire l’objet de complications, pouvant aller jusqu’à la pneumonie. Ces dernières sont dues aux surinfections bactériennes engendrées par le virus. En effet, la saison passée, Santé Publique France recensait 13 000 décès liés à la grippe et 85 % d’entre eux concernaient des personnes âgées de plus de 75 ans. Sur les 3000 cas graves admis en réanimation, 81 % faisait partie de cette population à risque.

La vaccination pour diminuer le risque de grippe

Selon une enquête BVA effectuée pour l’Assurance Maladie, 70 % des Français sont aujourd’hui conscients que le vaccin antigrippe constitue le premier geste de protection. Pourtant, la saison précédente, seulement 45 % des personnes à risques se sont fait vacciner. « On est très loin du taux de couverture vaccinale de 75 % recommandé par l’OMS », commente Agnès Buzyn. Selon cette dernière, une couverture vaccinale à 63 % éviterait 2500 décès par an. Par ailleurs, la ministre souligne aussi le faible taux de vaccination chez les professionnels de santé : ils sont de 26 % seulement. Pour encourager la vaccination cette année, une charte a été signée avec 7 ordres professionnels : médecins, infirmiers, kiné, pédicures-podologue, sages-femmes, pharmaciens et chirurgiens-dentistes. Ces personnes, en contact quotidien avec les patients, auront un rôle majeur dans la couverture vaccinale. Avec la vaccination, ils se protègent et protègent aussi les patients les plus fragiles. « En se faisant vacciner eux même, non seulement les professionnels de santé montrent l’exemple, mais surtout, ils protègent leurs patients. Leur engagement est primordial », ajoute Agnès Busyn.

Le parcours vaccinal simplifié

Toujours dans le cadre de l’enjeu de santé publique de lutter contre les maladies infectieuses, le parcours se trouve simplifier cette année. « Ainsi, depuis le début de la campagne, toutes les personnes majeures pour qui la vaccination antigrippe est recommandée peuvent désormais retirer leur vaccin à la pharmacie, sur une simple présentation de leur bon de prise en charge de l’Assurance Maladie », précise Santé Publique France. Ces personnes peuvent ensuite se faire vacciner par le professionnel de leur choix : infirmier, médecin, sage-femme. Dans 4 régions françaises (Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie), des pharmaciens volontaires sont aussi en mesure de vacciner.

Les réflexes au quotidien pour diminuer le risque

En plus de la vaccination des personnes à risque, d’autres mesures protègeront de la grippe. Lors de la saison hivernale, il est recommandé de vous laver fréquemment les mains à l’eau et au savon et d’aérer votre logement chaque jour pour renouveler l’air. Enfin, il est préférable de limiter les contacts avec les personnes déjà malades.

Plus d’informations sur santepubliquefrance.fr

Trouver un(e) médecin généraliste