Contraception : bientôt une pilule masculine ?

. 2 minute lire

Une des premières pilules contraceptives pour homme vient de passer avec succès les tests d’innocuité et de tolérance. Une étude démontre que ce contraceptif est capable de réguler la production de spermatozoïde tout en préservant la libido masculine. On vous en dit plus.

L’Ecole de médecine de l’Université de Washington (USA) vient d’annoncer qu’une pilule contraceptive masculine venait de passer avec succès les tests de tolérance et de fiabilité. Ce contraceptif expérimental, appelé aujourd’hui 11-beta-MNTDC diminue la production de sperme tout en préservant la libido. Les résultats des premiers tests viennent d’être dévoilés au Congrès annuel de la Société d’endocrinologie américaine. Pour s’assurer de l’efficacité de la pilule, les chercheurs ont réalisé des essais cliniques sur pas moins de 40 hommes. Durant 28 jours, 10 d’entre eux ont ingéré quotidiennement un placebo, quant aux autres, la 11-béta-MNTDC leur a été administrée à différentes concentrations. Résultat : le médicament a considérablement réduit le niveau des deux hormones nécessaire à la production de spermatozoïdes en comparaison avec le placebo. Une prochaine étape clinique, menée à plus grande échelle sur une période plus longue, devrait permettre de confirmer l’efficacité de ce contraceptif.

Pas de commercialisation possible avant 10 ans

En effet, 28 jours est un intervalle trop court pour tirer des conclusions définitives sur la fiabilité de la contraception. Les chercheurs vont travailler sur des études plus longues. Si les tests s’avèrent toujours positifs, ils pourront être administrés à des couples sexuellement actifs. Cela laisse entendre qu’il faudra encore patienter une dizaine d’années avant de voir arriver cette pilule sur le marché. « Nous développons deux médicaments oraux en même temps afin de faire avancer le champ de la contraception, précise la Pr Stéphanie Page, membre du groupe de recherche. Le but est de trouver un composé avec un minimum d’effets secondaires et le plus efficace possible ». Et sa collaboratrice de renchérir : « Une contraception hormonale masculine sûre et réversible devrait être disponible dans 10 ans ».

Peu d’effets indésirables

La pilule semble « facile à avaler ». Ce qui est d’autant plus encourageant. Les auteurs de l’étude ne mentionnent aucun effet secondaire grave, mis à part quelques cas de fatigue, d’acné ou de maux de tête. Certains hommes ont aussi noté de légers troubles de l’érection ou de la libido, sans pour autant voir leur activité sexuelle affectée. Ainsi, aucun volontaire n’a décidé d’interrompre le test avant la fin. Les chercheurs espèrent obtenir le même succès lors de la prochaine phase d’expérimentation. Sans compter que les femmes sous contraception hormonale subissent parfois aussi ce type d’effets secondaires.

"J'ai besoin de conseils pour choisir ma contraception"

HelloConsult, première plateforme de téléconsultation en France, vous permet de trouver rapidement un gynécologue capable de vous suivre et de répondre à toutes vos questions. La consultation se fait en ligne, quand vous le voulez, de façon simple et sécurisée.

Trouvez un(e) gynécologue Consultez un autre professionnel