Comment réussir sa détox en 3 jours ?

. 4 minute lire

Après cet enchaînement de menus festifs, notre foie réclame justice ! Le moment est alors venu de penser à la détox. Bien menée, elle élimine les toxines et permettra à notre système digestif de se régénérer. Au menu, soupe, légume frais, jus de fruit et smoothies.

Vous êtes nombreux à reprendre votre routine ce lundi. Il vous reste alors à peine 3 jours pour vous remettre sur pied et faire oublier à votre foie les excès des fêtes ! Après les menus riches en graisses, protéines, sucres, sans parler de l’alcool, on se sent épuisé, voire migraineux. Rien de plus normal, notre corps nous fait signe qu’il est à bout. C’est là que la cure détox s’impose ! Cette dernière « permet de mettre au repos son système digestif et de faciliter l’élimination des toxines et des toxiques accumulées », explique Anthony Berthou, nutritionniste, au sein du livre Mes 7 jours happy détox de Anne Ghesquière (éd. Eyrolles). Selon lui, deux solutions s’offrent à vous : « limiter sa consommation alimentaire pendant quelques jours, voire jeûner, et/ou faciliter l’élimination de ces molécules grâce à une alimentation légère, riche en végétaux et principes actifs ». Quelle que soit l’option que vous choisissez, il est essentiel que votre cure soit bien menée pour être efficace. Quelques conseils.

C’est quoi exactement la détox et comment s’y préparer ?

La détox, ou détoxification, est un nettoyage de l’organisme pouvant être établie sur plusieurs jours. Il s’agira d’adopter une alimentation dépourvue de toxine afin de permettre à notre corps de se régénérer. Aliments frais, crus, bio, extrêmement riche en nutriments seront nos alliés. On privilégie les légumes, fruits, aromates, algues, graines et jus, qui apporteront vitalité et énergie à notre organisme. Avant d’entamer la cure, il est important de comprendre comment la mener. « Bien mastiquer et prendre le temps de manger (au moins 20 minutes par repas), est l’un des premiers conseils de Anthony Berthou. Evitez aussi les excès de protéines animales, les charcuteries et les excès de graisse saturée. Privilégiez la cuisson à vapeur douce ». Et surtout, le nutritionniste préconise de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour de cure.

Misez sur les végétaux et antioxydants

Fruits, légumes et légumineuses sont source de fibres et sont indispensables à la détox. « Elles permettent la nutrition des bactéries du microbiote, elles-mêmes à l’origine de la production de nutriments utiles aux cellules du côlon », précise le spécialiste. Les fibres des végétaux crus provoquent un sentiment de satiété. Ces derniers occupent plus de volume dans l’estomac que des fruits et légumes cuits. Du côté des antioxydants, on privilégie le thé vert bio, jus de citron, curcuma, petites baies, cacao, cannelle, ail, ou encore choux.

Pratiquez une activité physique

« Des récentes études mettent en évidence l’intérêt de l’activité physique sur le maintien de la diversité bactérienne, affirme Anthony Berthou. A l’inverse, une activité intense fragilise la muqueuse intestinale ». Ainsi, pendant la cure, pas question de bannir pas le sport !

Les aliments détox en détail

Le céleri, allié de la lymphe

Le chou, antioxydant

L’épinard, allié des voies digestives

La laitue, qui calme l’estomac

Le poivron, un piment santé

La betterave crue et ses pigments puissants

La carotte, pour ses bienfaits sur nos intestins

Le radis noir, allié de notre foie

L’ail, un puissant purificateur

Le concombre, diététique par excellence

Le fenouil, ami du système sanguin

Le topinambour, coupe-faim idéal

L’avocat, capteur de toxines

Les agrumes, fruit complet

La pomme, alliée santé

La papaye, bourrée de nutriments

L’ananas et son enzyme magique

Le kiwi, pour ses vitamines

La figue, détoxifiant

La fraise, anti-inflammatoire

La framboise, petite baie complète

La pêche, pour la peau

La grenade, antioxydant par excellence

Au rayon épices et aromates, on mise sur le gingembre, la cannelle, la coriandre, la sauge, le basilic, la menthe, le thym, le romarin et le persil.

Quelques bienfaits de la détox

Le foie et l’intestin ne sont pas épargnés en cas d’excès. Ils sont même les premiers à souffrir. Pendant une détox, ils fonctionneront de manière plus optimale, ce qui vous procurera une sensation de bien-être et de légèreté. Et grâce à une alimentation riche en végétaux, notre système immunitaire se verra renforcé, ce qui vous rendra plus énergique. En effet, pendant la cure, l’organisme se débarrasse des déchets qui l’encombrent. Votre corps se trouve raffermi et vous vous sentirez allégé. Enfin, la peau n’est pas en reste puisque, après une détox, elle paraîtra plus saine et lumineuse. Se libérer des toxiques semble bénéfique pour tout notre organisme !

Qu’en est-il du jeûne ?

Certaines personnes choisissent de nettoyer leur organisme en arrêtant tout simplement de manger. C’est le jeûne. L’idée est de laisser reposer l’appareil digestif. Le corps va alors puiser dans ses réserves. Au bout de trois jours de jeûne, les troubles digestifs devraient disparaître. Une autre manière de se libérer des toxines. Si le jeûne implique de bannir le moindre aliment pendant quelques jours, pas question d’oublier de s’hydrater. Eau pure, tisanes, eau citronnée… On essaye de se tenir à 1,5 L par jour de jeûne. Attention néanmoins, cette cure n’est pas adaptée à tous : femmes enceintes, allaitantes, personnes à faible masse musculaire ou souffrant de dénutrition doivent s’abstenir. Faites un point avec un professionnel de santé (médecin traitant, nutritionniste, naturopathe) avant de vous lancer !

Ces conseils ne se substituent pas à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents.

Votre foie réclame une détox ?

HelloConsult, première plateforme de téléconsultation en France, vous permet de trouver rapidement un diététicien capable de vous accompagner dans votre démarche. La consultation se fait en ligne, quand vous le voulez, de façon simple et sécurisée.

Trouvez un(e) diététicien(ne) Consultez un autre professionnel
A lire pour aller plus loin

Mes 7 jours happy détox, Anne Ghesquière, éd. Eyrolles