Comment la cigarette influe la fertilité?

. 2 minute lire

Si le tabac est mauvais pour la santé, il compromet tout autant votre fertilité ! Le tabagisme chez les futurs parents peut largement augmenter le temps de conception. En cause : les produits chimiques contenus dans les cigarettes, qui ont des conséquences néfastes à la fois sur la fertilité, mais également sur la vie sexuelle…

Pour beaucoup de femmes, arrêter de fumer lorsqu’on veut un enfant va de soi afin de protéger la santé du fœtus. Et pourtant, c'est aussi indispensable pour réussir à tomber enceinte. Et ça s’applique aussi au futur papa… En termes de tabac et de fertilité, femmes et hommes sont égaux. Plusieurs études ont démontré que le tabac allongeait le délai de conception chez les futurs parents. En cause ? Les produits chimiques contenus dans les cigarettes, qui ont des effets différents selon la femme et l’homme… avec un même résultat : ils altèrent la fertilité. Heureusement, dès l'arrêt du tabac, tout peut revenir très vite à la normale. C'est pourquoi il est nécessaire de bannir la cigarette dès les premiers essais pour procréer ! On vous explique.

La fécondité diminue d’un tiers chez la femme

La fécondité des fumeuses est réduite jusqu’à… un tiers ! Celles-ci mettent environ deux fois plus de temps que les non-fumeuses pour avoir un enfant. Le tabagisme provoque des modifications hormonales, mais peut aussi avoir des conséquences sur la réserve ovarienne. Et oui, à la différence de l’homme, la femme dispose d’un nombre précis de cellules reproductrices : le stock d’ovocytes présent dès la naissance, défini et non-renouvelable. La fertilité dépend du nombre d’ovocytes dans ce stock. S’il est altéré, la fécondité diminue. Si une fumeuse arrive néanmoins à tomber enceinte facilement, son tabagisme peut limiter la durée de vie de l’embryon dans l'utérus : elle présentera plus de risques de fausse-couche ou de grossesse extra-utérine, et d’autant plus si le papa est aussi fumeur ! Pour rappel, continuer à fumer une fois enceinte fait courir de nombreux risques au bébé : asthme, otite, mort subite du nourrisson, anomalies congénitales…

Des spermatozoïdes moins efficaces et des troubles de l’érection chez l’homme

Baisse de la libido, impuissance… La cigarette a des conséquences sur la sexualité des hommes bien avant qu’ils manifestent l’envie d’avoir un enfant. La fumée de la cigarette ralentit la sécrétion de testostérone, provoquant ainsi une baisse de la libido. De plus, sachez messieurs, que la cigarette est directement responsable des troubles de l’érection. Elle multiplie le risque d’impuissance par… 27 ! Et même chez les jeunes. Et oui, c’est mathématique : les substances chimiques contenues dans la fumée diminuent le débit de pression artérielle, ce qui empêche le remplissage des corps caverneux de la verge et entraîne donc une difficulté à obtenir et maintenir une érection. Et cela peut aussi toucher les petits fumeurs. Difficile de faire un bébé dans ces conditions…

Fumer augmente le risque de complications durant la grossesse

Ceci dit le plus grand problème avec la cigarette, c’est qu’elle réduit la quantité et la qualité des spermatozoïdes. Ils sont moins nombreux et moins mobiles, ce qui diminue les chances de fécondation. Le tabac augmenterait également le nombre de globules blancs dans le sperme, l'un des facteurs d'hypofertilité. En effet, fumer altère l’ADN des spermatozoïdes, augmentant les risques de complications lors de la grossesse et d’anomalies congénitales. Cependant, dès l’arrêt du tabac, tout redevient normal et une grossesse peut très bien débuter dans les mois qui suivent l’arrêt.

Plus d’informations auprès du Comité National contre le Tabagisme (CNCT) ou Tabac-Info-Service.fr