Bronchite chronique: et si j’étais concerné ?

. 3 minute lire

La bronchite chronique altère peu à peu les voies respiratoires. En passe de devenir la 3ème cause de mortalité dans le monde, cette maladie est principalement liée au tabac. Si on ne peut guérir la bronchite chronique, il est possible de limiter son évolution. Le point sur les symptômes, les facteurs de risque et les recours.

La broncho-pneumopathie chronique obstructive, qu’on a longtemps appelée bronchite chronique est considérée comme irréversible, puisqu’elle altère peu à peu les voies respiratoires. Les premiers symptômes ? Un essoufflement, une toux quotidienne et des bronchites à répétition, qui peinent à se soigner. La bronchite chronique altère considérablement la qualité de vie des patients allant jusqu’à devenir un vrai handicap. Mais s’il n’est pas possible d’en guérir, on peut tout à fait limiter l’évolution de ce trouble, quel que soit son stade. D’où l’intérêt de la détecter le plus précocement possible.

Quels symptômes ?

« Seul la mesure du souffle permet de diagnostiquer de façon fiable la maladie », précise le Pf Bruno Housset, chef du service pneumologie du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil. Et pour cause, selon les pneumologues, les manifestations de la bronchite chronique vont être globalement d’ordre respiratoire. Il va s’agir de toux quotidiennes survenant au minimum trois fois par an, développant des sécrétions plus abondantes (coloris jaunâtre ou verdâtre), un essoufflement permanent, et une insuffisance respiratoire au moindre effort. « Lorsque l’insuffisance respiratoire s’accompagne d’une insuffisance cardiaque, une enflure (œdème) autour des chevilles peut survenir », ajoute le Dr Alain Desjardins, pneumologue. Si vous vous retrouvez dans un plusieurs de ses symptômes, il convient de consulter au plus vite, avant que ces troubles ne se transforment en réel handicap.

Quels facteurs de risque ?

Pour les pneumologues, aucun doute possible : la consommation de tabac est directement liée à l’apparition de bronchite chronique. « Lorsque la maladie est diagnostiquée, la principale difficulté est de faire admettre aux patients que leur maladie est liée au tabac, car la plupart des fumeurs associent le tabagisme uniquement au risque de cancers. Pour nos patients, il est quasiment normal de tousser quand on fume, pour eux, il s’agit donc d’une simple irritation », alerte le Dr Bertrand Here, lui aussi pneumologue. Concrètement, entre 85 % et 90 % des cas de bronchites chroniques surviennent par la consommation de tabac. Par ailleurs, un autre facteur peut être à l’origine de la maladie : une exposition professionnelle intense à des agents irritants respiratoire comme le chlore, les acides ou d’autres produits chimiques, sous forme de gaz, fumées ou particules. Enfin, dans de rares cas, un problème d’ordre génétique peut être en cause. « Il peut s’agir par exemple d’une anomalie du fonctionnement des cils bronchiques, qui occasionne une accumulation anormale de mucus dans les bronches et une prédisposition aux infections », explique le Dr Alain Desjardins.

Quels recours ?

En cessant de fumer, vous devriez rapidement voir votre état s’améliorer. « Il s’agit de la pierre angulaire du traitement, affirme le pneumologue. En moins de 2 à 3 semaines, dans la majorité des cas, la toux et les sécrétions devraient cesser ». Evitez aussi les facteurs déclenchants : les causes environnementales (gaz, poussières, agents irritants) en milieu de travail qui contribuent aussi à l’irritation des bronches.

Pour diminuer vos essoufflements, votre médecin sera en mesure de vous prescrire un bronchodilatateur ou des stéroïdes en inhalation. « Dans les cas d’insuffisance respiratoire chronique ou modérée ou importante, de l’oxygène peut être administrée à domicile, au moyen d’un concentrateur », ajoute Dr Desjardins. Il n’existe malheureusement pas de traitement curatif. Il sera uniquement possible de traiter les symptômes.

Vous pensez être concerné par la bronchite chronique ?

HelloConsult, première plateforme de téléconsultation en France, vous permet de trouver rapidement un professionnel de santé capable de vous suivre et de vous assurer un diagnostic. La consultation se fait en ligne, quand vous le voulez, de façon simple et sécurisée.

Trouvez un(e) pneumologue Consultez un autre professionnel